La Bourse de Paris à l’équilibre

La Bourse de Paris évoluait à l’équilibre (+0,04%) vendredi, juste après une ouverture légèrement négative, les investisseurs se montrant prudents avant le rapport mensuel sur l’emploi américain du mois de juin attendu en début d’après-midi.

A 09H18, l’indice CAC 40 prenait 1,52 point à 4.119,37 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,80% reprenant brièvement son souffle dans une semaine globalement orientée à la baisse.

“Les marchés européens ont repris un peu de terrain hier mais timidement. Si la victoire de la France contre l’Allemagne devrait être davantage commentée par les investisseurs ce matin que le Brexit ou les autres thématiques qui agitent les marchés depuis quelques temps, cette séance débutera véritablement à 14H30 avec les chiffres mensuels de l’emploi américain”, ont estimé les analystes de Aurel BGC.

“Le marché de l’emploi reste dynamique aux Etats-Unis. Après la déception du mois de mai, nous considérons que les chiffres de l’emploi américain publiés aujourd’hui devraient refléter une tendance de fond qui reste bonne, en particulier sur les salaires”, ont souligné pour leur part les économistes de Crédit Mutuel CIC.

“Malgré un environnement favorable, la Fed devrait toutefois temporiser en juillet du fait des perturbations liées au Brexit, mais aussi en septembre à l’approche des élections” américaines, selon eux.

En attendant l’emploi aux Etats-Unis, les conséquences du vote britannique en faveur d’une sortie de l’Union resteront toutefois un important sujet de préoccupation pour les investisseurs tout comme la bonne santé du secteur bancaire.

Avant l’ouverture des marchés européens, la France a publié sa production industrielle en mai qui s’est repliée de 0,5% et le déficit budgétaire de l’Etat français a légèrement augmenté en mai par rapport à son niveau de l’an dernier.

Du côté des valeurs, Air France souffrait (-2,89% à 5,51 euros) d’une recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) pour le groupe, hors Transavia, en baisse d’environ 5% en juin, alors que l’impact de la grève de quatre jours des pilotes est estimé à environ 40 millions d’euros.

Sodexo profitait timidement (+0,20% à 97,56 euros) d’une hausse de 3,7% de son chiffre d’affaires pour les neuf premiers mois de son exercice décalé 2015/2016, porté par l’Amérique du Nord, lui permettant de confirmer ses objectifs annuels.

Peugeot perdait 0,10% à 10,47 euros. Le groupe a obtenu le feu vert majoritaire de quatre syndicats pour son nouvel accord social prévoyant 1.000 embauches et qui va succéder à l’accord de compétitivité conclu pour trois ans en 2013, selon des sources syndicales.

 

Source : www.boursorama.com